Animaux en vente et conseils d’élevage

La chèvre est un véritable animal de compagnie, très proche de l’homme (nous les avons élevées au biberon !), elle est toujours très attachante et très marrante ! 🙂

Voici ici les chèvres et autres espèces de notre ferme qui attendent une nouvelle maison ! Cette page résume toutes les informations sur nos animaux à vendre. Aucune information ne peut vous être donnée par mail ou téléphone :

  • Observer sur place les animaux en vente : entrée libre et gratuite aux horaires d’ouverture de la chèvrerie au public les mercredi, samedi et dimanche de 10h à 19h non stop.
  • Obtenir des renseignements et acheter un animal : uniquement les mercredis, samedi et dimanche entre 18h30 et 19h à la chèvrerie.

Cette page vous donne également (voir plus bas) l’ensemble des conseils que nous pouvons vous donner pour préparer l’arrivée d’une biquette chez vous et l’élever ! 🙂

 

Chevreaux de 2 semaines à 2 mois – De 25 à 100€

IMG_20180428_07253520180515_153635

Nous vendons de nombreux chevreaux mâles et femelles nés ce printemps. PAS de chèvre naine mais de race Poitevine pure (adhérent Addcp) ou mixte, issus d’un magnifique troupeau producteur de lait Bio pour la transformation fromagère, pâturage sur broussailles en réserve naturelle.

Pour la constitution ou l’agrandissement d’un troupeau, pour le loisir, l’éco-pâturage (débroussaillage, ronces, friches, Renouée du Japon…) ou encore la viande de chevreau également appelé cabri : viande rouge, savoureuse, très maigre, avec une teneur faible en cholestérol et en acides gras saturés. Cette viande de qualité gastronomique (méchoui, cabri massalé, colombo de cabri, seco de cabrito…), est notamment recommandée par les médecins pour les personnes souffrant du diabète, du cholestérol.

PRIX :

Chevreau (mâle) à 2 semaines ou moins : 25€

Chevreau (mâle) sevré (1 mois et demi à 2 mois) : 50€

Les chevreaux peuvent être castrés sur demande, gratuitement, à l’élastique donc sans douleur, sans chirurgie. Cela rend le mâle identique à une femelle en terme de taille du corps et des cornes, de comportement, et sans odeur de bouc 😉 !

Chevrette à 2 semaines ou moins : 50€

Chevrette sevrée (1 mois et demi à 2 mois) : 100€

Les petits de 2 semaines ou moins sont à finir de nourrir au biberon : un repas le matin et un le soir. Environ 0,5L à 1L par repas, à base de lait en poudre que nous pouvons vous revendre (2,40€/kg, compter 25-30€ de lait à acheter jusqu’au sevrage). Il faudra leur mettre à disposition de la paille ou du foin fibreux à volonté, des granulés pour ruminant (en vente dans le commerce, compter 100g/jour à l’âge d’un mois, 200g/jour à l’âge de 2 mois), une pierre à sel, de l’eau propre.

Les petits sont sevrés à l’âge d’un mois et demi environ, ils ne sont plus à nourrir au lait. Ils ruminent et sont capables de manger du fourrage fibreux : paille, foin, broussaille, herbe… Il faut continuer à leur mettre à disposition de la paille ou du foin fibreux à volonté, des granulés pour ruminant (en vente dans le commerce, compter 100g/jour à l’âge d’un mois, 200g/jour à l’âge de 2 mois), une pierre à sel, de l’eau propre.

RÈGLES GÉNÉRALES D’ÉLEVAGE de la chèvre

  • SON ALIMENTATION – Comme tous les ruminants, les chèvres ont besoin d’avoir à disposition à volonté de la fibre (paille, foin fibreux, broussaille ou herbe), une pierre à sel, de l’eau et si possible des minéraux (poudre ou bloc à lécher à donner en cures limitées). La surface idéale au pâturage est de 1000m² par chèvre mais elle peut être très réduite si on peut lui mettre du foin ou de la paille à disposition. Pendant la croissance (surtout la 1ère année), il faut lui donner des concentrés (pour ne pas risquer de carences, prendre des granulés du commerce pour ruminants) à donner toujours après (au moins 20 minutes) distribution et ingestion de fibres (foin fibreux ou paille). Les quantités à donner sont inscrites sur les sacs dans le commerce.
  • SA MAISON – Les chèvres ne craignent pas le froid mais la chaleur : il leur faut un endroit à l’ombre en été. Leur maison peut être petite mais abritée de la pluie, des courants d’air mais sans air stagnant (prévoir une évacuation d’air en toiture ou une fenêtre). La litière doit être sèche et renouvelée pour recouvrir les crottes (avec de la paille , de la sciure…). L’air intérieur doit être sain : il ne l’est plus quand une forte odeur d’ammoniaque est là : curer le fumier ou améliorer l’extraction d’air vicié.
  • SA SANTE – Quand la chèvre ne dispose pas de grands espaces (moins de 1000 m²) et si possible en friche, et qu’elle doit alors raser l’herbe, il sera indispensable de la vermifuger régulièrement (consulter votre vétérinaire). La règle n°1 pour vérifier l’état de santé de sa chèvre est de veiller à ce que les crottes soient typiques : petites et rondes (à peu près comme celle du lapin). Si elles sont plus proches de la crotte de chien, la nourriture est trop riche ou pas assez fibreuse. En cas de diarrhée, consulter très rapidement un vétérinaire.

 

Publicités