Mais que font les biques en hiver ?! (cours de zootechnie n°3)

Ont-elles froid ? Peuvent-elles pâturer ? Font-elles du lait ?… Excellentes questions, chers apprentis bergers.

IMG_6195

Les biquettes pourraient se nourrir dehors en hiver mais malheur aux arbrisseaux, aux arbustes et mêmes aux arbres. Écorces, bourgeons, jeunes pousses, avec une bique dans votre jardinet, vous pouvez revendre votre nouvelle tronçonneuse Stihl MS 661 CM (5400 watts).

Leur fabriquer une belle chèvrerie bien fermée, bien isolée ? C’est la grippe H12N18 assurée. Les biques ont besoin de respirer de l’air frais, sec et renouvelé ! « Ventilation/sans courant d’air » est le slogan de l’hotel 5 étoiles au Michelin dont elles rêvent. Quant à la température, no problemo. La maguette est équipée d’un chauffage central intégré : leur estomac !  Les quelques bactéries (environ 10 milliards par ml de jus de panse) qui y travaillent (gratuitement) produisent en plus de la chaleur… A tel point que la bique souffre bien plus du manque d’ombre en été que du froid en hiver.

IMG_5558

Enfin, les maguettes font-elles du lait en hiver ? Nous avons vu (dans un précédent cours de zootechnie appliquée) que les mammifères font du lait à partir du moment où ils ont eu un petit. Et bien chose originale, les chèvres ont gardé (contrairement aux vaches) une « saisonnalité ». En effet, elles ne peuvent tomber en chaleur qu’en automne (à peu près, c’est en fait la longueur du jour qui diminue, qui déclenche les hormones sexuelles). Alors prenons un exemple d’une biquette sexy qui fricote avec Môssieur Le Bouc le 1er octobre. Et hop, jugement : 5 mois de gestation. Direction la maternité le matin du 1er mars. Le bébé est tout poilu, a 2 onglons à chaque pattes, ouf. Monsieur le cabri exige du lait de 1ère catégorie pendant 2 mois ! Puis sa mère l’informe qu’il y a un moment ça va bien et c’est le sevrage. Mais alors… on est début mai ? Et que se passe-t-il début mai ? Et bien oui, c’est le moment du printemps où les humains font des concerts de tondeuses : l’herbe pousse de partout… pour notre cabri ! La nature a tout calculé…

Pour conclure : la bique commence donc à faire du lait après la mise-bas (fin de l’hiver) et nous, éleveurs fromagers, on en profite jusqu’à la fin de l’automne (car Madame est à nouveau pleine). On arrête la traite (c’est le « tarrissement ») jusqu’à la nouvelle mise-bas. Mais alors…, qui dit plus de lait une partie de l’hiver, dit plus de fromage… (ce sera notre cas, mais les éleveurs fermiers qui ne peuvent se le permettre ont la possibilité de modifier les cycles sexuels des maguettes).

Le fromage de chèvre est donc, … comme les fruits et légumes, un produit de saison !

A bientôt pour le prochain cours de zootechnie appliquée.

 

Publicités

2 réponses à “Mais que font les biques en hiver ?! (cours de zootechnie n°3)

  1. Merci pour ces précisions, les cabris vont être heureux dans leurs nouveaux appartements! On attend leur arrivée avec impatience. Bonne continuation à vous deux. Leon et Joëlle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s